Villesèque-des-Corbières, mars 2015

Publié le par Les Godillots

Villesèque-des-Corbières, mars 2015

Nous n'étions qu'une bonne dizaine mais nous nous sommes éclatés! 

Paysage magnifique, soleil omniprésent dans un grand ciel bleu et un itinéraire de 13km très varié, avec des hauts et des bas bien marqués! 312 m de dénivelé cumulé.

Nous sommes partis du lieu-dit "La Madourelle", situé près Villesèque-des-Corbières, petit village habité par les vilasecais(es)!

 

Villesèque-des-Corbières, mars 2015

Nous sommes à côté du Domaine La mandourelle qui fait du bio depuis plus  20 ans : producteurs-distillateurs de plantes aromatiques et médicinales. 

Voici une vue un peu éloignée sur le Domaine, lorsque nous entamons notre première grimpette.

La mandourelle avec vue sur le Canigou

La mandourelle avec vue sur le Canigou

Villesèque-des-Corbières, mars 2015

Premier palier...

Villesèque-des-Corbières, mars 2015

Pour découvrir le vaste panorama.

Sur notre droite, le Mont Saint-Victor

Sur notre droite, le Mont Saint-Victor

Sur notre gauche, La mandourelle et le CanigouSur notre gauche, La mandourelle et le Canigou

Sur notre gauche, La mandourelle et le Canigou

En bas, un champ de lavande.

En bas, un champ de lavande.

Et puis, avec plus de hauteur encore : la  méditerranée.

Villesèque-des-Corbières, mars 2015

De l'espace à gogo... et des éoliennes qui en brassent  l'air...

Villesèque-des-Corbières, mars 2015

Au ras du sol, les premières fleurs printanières profitent du soleil.

La violette odorante à gauche et l'iris nain à droite.La violette odorante à gauche et l'iris nain à droite.

La violette odorante à gauche et l'iris nain à droite.

Et une plus étrange, ressemblant à une graminée.

C'est  le Carex halleriana ou Laîche de Haller. Fréquent en Méditerranée, dans les lieux secs et calcaires.C'est  le Carex halleriana ou Laîche de Haller. Fréquent en Méditerranée, dans les lieux secs et calcaires.

C'est le Carex halleriana ou Laîche de Haller. Fréquent en Méditerranée, dans les lieux secs et calcaires.

Comme on le voit sur la carte, nous avons accompli un petit aller-retour vers  le lieu-dit "Les estrons de la vieille" ! "Estron" étant une variante occitane d'"étron", on s'en doute.

Nous avons atteint une clairière... sans estrons ni vieille d'ailleurs.

Jeannot, dépité s'est couché... nous l'avons soigné... Il a juste réclamé du pastis et des cacahuètes.

Bon trêve de plaisanterie : il est temps de manger.

Hormis Marie-Agnès, les femmes ont décidé de se mettre au soleil.

Villesèque-des-Corbières, mars 2015
Villesèque-des-Corbières, mars 2015

Bien repus, nous avons repris notre route, avec une petite pause sous l'amandier en fleurs.

Villesèque-des-Corbières, mars 2015

Nous sommes redescendus. Non sans  apprécier une fois encore l'ESPACE (et presque l'envol de Marie-Agnès!)

Villesèque-des-Corbières, mars 2015
Villesèque-des-Corbières, mars 2015
La tendresse de la vallée et de ses amandiers en fleurs...
La tendresse de la vallée et de ses amandiers en fleurs...

La tendresse de la vallée et de ses amandiers en fleurs...

Une belle journée de printemps!

Merci à Jacques pour ses photos.

Dominique

Publié dans COMPTE RENDU BALADE

Commenter cet article