Castans Laviale

Publié le par Les Godillots

Castans Laviale

Une dizaine de Godillots pour se lancer sur les pentes du Quiersboutou, en ce début Octobre, par un temps un peu frais et venté mais ensoleillé, avec des bancs de brume sur les sommets. Une bonne journée d'automne en perspective.

Castans Laviale

Et dès le départ, nous voici en contact avec les bogues de châtaigniers qui forment un tapis épais mais souple sous les pieds, ce qui incite Elsa, notre Ecossaise, à esquisser un pas de danse des Highlands dont elle seule a le secret..

Castans Laviale

Tout à coup, " Alain le Petit "  s'échappe dans le sous-bois, comme s'il avait reniflé quelque chose et le voilà revenu avec un énorme Cèpe de Bordeaux ( Boletus Edulis ). Et plus loin, d'autres encore : quel flair !  Un Sherlock Holmes version française, sans la pipe ni la loupe mais avec du nez. Et quel nez !!!!!

Castans LavialeCastans Laviale

La balade se poursuit en descente, dans un paysage calme et reposant de sous-bois recouvert d'un tapis de feuilles de chênes et châtaigniers..

Castans LavialeCastans Laviale

Le châtaignier : Castanea Sativa , de la famille des Fagacées ( avec le Chêne et le Hêtre ), originaire d'Asie Mineure et importé chez nous par les Romains.

Il supporte bien le froid et se contente de sols pauvres. Il a une durée de vie très longue, jusqu'à 1000 ans et parfois plus. Son bois est d'excellente qualité pour la charpente des maisons. Jean Ferrat en a d'ailleurs fait une chanson dont voici un des couplets :

" J'entends les vieux planchers qui craquent

  J'entends du bruit dans la baraque

  J'entends  j'entends dans le grenier

  Chanter chanter mon châtaignier  "

              Le Châtaignier : paroles de Guy Thomas, musique de Jean Ferrat

  Ce bois a une odeur agréable caractéristique qui repousse les insectes et constitue un bon bois de chauffage. Ses bogues contiennent en général 2 à 3 fruits mais on en trouve parfois jusqu'à 6, comme celle dénichée sur la photo de droite par Alain le Grand, grand distributeur de " châtaignes" dans sa jeunesse..

 

 

Castans LavialeCastans Laviale

Ce sont ces fruits qui ont fait surnommer le châtaignier " arbre à pain " car ils ont permis d'assurer la subsistance de nombreuses gens en période de disette, en remplacement des céréales et les cochons aussi en sont très friands.

Chez les Celtes, le châtaignier était un symbole de virilité en raison de ses racines noueuses et on attribuait à son fruit des vertus aphrodisiaques. Est-ce pour ces prétendues raisons que nos amies Godillottes se sont empressées d'en faire une grosse récolte ?????  Allez savoir.

Dans ces bois, le chêne  voisine avec le châtaignier : ici, on trouve surtout le Chêne pubescent ( Quercus pubescens ) ou Chêne blanc, arbre à feuillage caduc et marcescent ( les feuilles sèchent sur l'arbre et ne tombent qu'au printemps ).

Castans LavialeCastans Laviale

Et nous voilà arrivés à un lieu dit Col du Knold où se trouvent quelques bâtisses et devant l'une d'elles, un vieux fauteuil en châtaignier en piteux état mais encore assez solide pour supporter les facéties de notre Ecossaise.

Castans Laviale

Au détour du chemin, on découvre une petite " houssaie " formée d'arbres regorgeant de fruits rouges, malheureusement non comestibles et même toxiques, au milieu de feuilles piquantes d'un vert foncé luisant sur une face, plus clair sur l'autre.

Le houx est un arbuste à feuillage persistant de la famille des Aquifoliacées utilisé à des fins décoratives au moment des Fêtes de Noël et du Nouvel An.

Castans LavialeCastans Laviale

Plus loin, un autre arbuste portant de jolis fruits rouges qui eux sont comestibles : c'est un Alisier blanc ou Sorbier des Alpes ( Sorbus aria ), arbre de la famille des Rosacées. 

Castans LavialeCastans Laviale

Nous quittons le sous-bois en montant vers le Quiersboutou : superbe vue sur la vallée et le village de Laviale. Le vent nous glace et la fatigue commence à se faire sentir : " les estomacs sont dans les talons " .

Castans LavialeCastans Laviale

La végétation change : on rencontre des Genévriers communs ( Juniperus communis ) dont les fruits rappellent des raisins mais qui, à mon goût, ne sont pas aussi bons.

Une magnifique Bruyère commune ( Calluna vulgaris ), de la famille des Ericaceae, étale sa profusion de fleurs rose orangé.

Castans LavialeCastans Laviale

Enfin le sommet du Quiersboutou. Et nous cherchons un coin abrité pour casser une petite croûte bien méritée.

 

Castans Laviale

Les estomacs bien remplis, la balade se poursuit en descente et l'on retrouve le sous-bois. Alain le Grand remarque sur le tronc d'un pin une marque à la base qui lui fait penser au marquage des arbres avant abattage.

Castans Laviale

Et les champignons réapparaîssent parmi les aiguilles de pin :

- une CoulemelleMacrolepiota procera ) ou Lépiote élevée, comestible

- un champignon inconnu ?

- une Amanite Amanita Muscaria ou Amanite tue-mouches qui elle est toxique et pourtant d'une magnifique couleur rouge

Castans LavialeCastans LavialeCastans Laviale

Nous continuons notre parcours dans un cadre toujours enchanteur.

Castans LavialeCastans Laviale

Sur les bords de notre chemin, voilà d'autres champignons mais de peu d'intérêt gastronomique :

- la Vesse-de-loup ( Lycoperdon )

- les Mycènes inclinées ( Mycena inclinata )

Castans LavialeCastans Laviale

Nous arrivons au hameau de Laviale où, sur la place, se trouvent une fontaine, un lavoir et entre les 2, une croix curieuse dite croix biface datant du XVII siècle.

Sa particularité réside dans le fait qu'elle est sculptée des 2 côtés ( ce qui fait penser qu'elle n'est pas à son emplacement d'origine ) avec une Vierge à l'enfant sur la face visible et le Christ sur la croix du côté peu visible.

Castans LavialeCastans Laviale

A proximité se dresse l'église du hameau qui marque la fin de cette balade dont nous sortons un peu fatigués mais les bras chargés de châtaignes et de quelques beaux cèpes.

Castans Laviale

Les auteurs de l'article :

Jean dit " Frère Jean " pour la partie Botanique

Jacques dit " Frère Jacques " pour les photos et la rédaction de l'article.

Merci pour vos remarques et commentaires éventuels, surtout au sujet des Champignons.

A bientôt.

                                  Jacques

Publié dans COMPTE RENDU BALADE

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Dominique 16/10/2015 16:57

Merci Jacques pour cette magnifique balade automnale. Comme si j'y étais!