Sigean Port Mahon

Publié le par Les Godillots

Un temps maussade nous accueille pour cette balade facile avec un groupe d'une vingtaine de Godillots : ciel nuageux et lourd, pas de vent, température fraîche : bref un temps d'automne peu enthousiasmant.

Voici quelques vers tirés de l'œuvre de Victor Hugo ( Novembre ) pour illustrer la photo ci-dessous :

Quand l'Automne, abrégeant les jours qu'elle dévore,

Éteint leurs soirs de flamme et glace leur aurore,

Quand Novembre de brume inonde le ciel bleu,

Que le bois tourbillonne et qu'il neige des feuilles,

Ô ma muse ! en mon âme alors tu te recueilles,

Comme un enfant transi qui s'approche du feu.

.

Sigean Port Mahon

Mais la mélancolie chez les Godillots n'est que de courte durée : en avant toutes ! Et il n'y a qu'à voir le visage poupin et jovial de notre Calabrais Joseph pour retrouver la joie de vivre !!!!!!!!!

Sigean Port MahonSigean Port Mahon

Et la troupe se met en marche gaillardemment,sous la houlette d'Alain et Jean.

Sigean Port Mahon

Et parmi nos pisteurs, Christina notre bohémienne cherche la route, non pas dans sa boule de cristal mais dans son GPS : un moment d'angoisse mais c'est le soulagement, " J'ai trouvé" .

Sigean Port MahonSigean Port Mahon

Et tout à coup, à un détour du chemin, l'apparition de 2 cheminards dont les silhouettes nous semblent familières : est-ce un mirage ?  une vision ? une hallucination ?  Sitôt vus, sitôt disparus. Qui sait !!!

Sigean Port Mahon

Et on repart enfin

sur ces mornes chemins

sans couleur ni rudesse, 

mais pavés de tristesse .( Hou là là !!! le narrateur déprime ).

Il faut avouer que ce ciel si bas nous rappelle un certain " plat pays " qui n'est pas le nôtre.

Sigean Port Mahon

Nous montons sur une petite colline qui domine l'étang de Bages et Sigean. Et déjà nos amis Normands courbent le dos, peu habitués à nos reliefs escarpés. Ah ! pourquoi avoir quitté notre Normandie natale ?

Sigean Port MahonSigean Port Mahon

Enfin le sommet et les sourires réapparaissent : l'île de l'Aute est à nos pieds, comme prise dans une mer de glace.

Sigean Port MahonSigean Port Mahon

Une petite descente sportive histoire de se dérouiller les articulations pour revenir sur les bords de l'étang.

Sigean Port MahonSigean Port Mahon

Au loin, la silhouette de Port-la-Nouvelle sur un étang de marbre. Quelques filets de pêche attendent patiemment l'arrivée du printemps pour se remettre à l'eau.

Sigean Port Mahon

Et au détour du chemin, quelques représentants de la faune aviaire viennent enfin troubler le calme pesant de ces eaux grises:

des flamands roses, tout occupés à chercher pitance sans se soucier des trains qui passent ;

une mouette rieuse qui a l'air de s'être perdue ;

un héron cendré traînant sa solitude ;

un couple de grandes aigrettes surveillant du coin de l'oeil leurs voisins flamands

Sigean Port Mahon
Sigean Port MahonSigean Port Mahon
Sigean Port Mahon

Une grande aigrette s'envole nonchalamment, déployant ses grandes ailes blanches, sous l'oeil attentif d'une mouette rieuse, avant d'aller rejoindre ses congénères.

Sigean Port MahonSigean Port Mahon

Nous longeons toujours l'étang bordé de tamaris ( arbustes de la Famille des Tamaricacées ) et de pourpiers de mer (  arbustes appelés Atriplex halimus, de la Famille des Amaranthacées ) qui poussent facilement en bord de rivage, parsemé de bosquets de pins maritimes ( Pinus pinaster de la famille des Pinacées ).

Sigean Port Mahon
Sigean Port Mahon

Une petite halte, l'occasion pour certains d'échanger quelques blagues et pour d'autres de " croquer la pomme ", ce soi-disant fruit défendu mais excellent pour la santé. Il n'y a qu'à voir les visages épanouis et resplendissants de nos 2 Godillottes, les yeux pleins de malice et de coquinerie. !!!!!!!!!!!!!!!!

Sigean Port MahonSigean Port Mahon

Et la balade reprend vers le village de pêcheurs. Un panneau nous indique la direction de St Joseph , un nom qui rappelle que nous possédons, dans notre association, 2 "descendants" en chair et en os de cet illustre saint !  Si tant est que l'on retrouve le moindre air de sainteté chez ces 2 hurluberlus !!!!!

Sigean Port Mahon
Sigean Port Mahon

Trêve de plaisanterie : nous reprenons la route car le chemin est encore long. Nous longeons les salines aujourd'hui désaffectées dont les seuls résidents sont ce couple de goëlands leucophée.

Sigean Port MahonSigean Port Mahon

Dans cette zone marécageuse, en bordure des salines se trouve un petit étang, refuge des canards colvert  ( Famille des Anatidés ) qui s'envolent à notre approche.

Sigean Port Mahon
Sigean Port Mahon

Plus loin, des chevaux attirent l'attention de notre benjamine Jade qui s'empresse d'aller faire connaissance. Et un autre "animal" plus familier et moins féroce qu'il n'en a l'air : le Roger, de la Famille des Danyzy, plus proche du Père Noël que du Rottweiler.

Sigean Port MahonSigean Port Mahon

Sur un fil, une coexistence plutôt curieuse entre un goëland et quelques tourterelles turques ( Streptopelia decaocto ). Le village n'est pas loin.

Sigean Port MahonSigean Port Mahon

Nous voici dans Sigean, grosse bourgade de l'Aude côtière. Ce fut une " ville frontière " au XIIIe siècle dont elle a gardé quelques fortifications.

Par le traité de Corbeil signé le 12 mai 1258 entre les représentants de Jacques Ier d'Aragon et ceux de Louis IX ( St Louis ), ce dernier renonce aux prétentions françaises sur la Catalogne alors que l'Aragon renonce en échange aux siennes sur le Languedoc. La frontière du royaume de France au sud des Corbières est fixée, côté français, par les forteresses de Termes, Aguilar, Niort, Quéribus, Peyrepertuse et Puilaurens. C'est la ligne des crêtes des Corbières, peu définie et sujette à disputes qui le restera pendant la guerre avec l'Espagne. 

C'est le traité des Pyrénées de 1659 qui mettra fin à ces guerres et repoussera la frontière entre France et Espagne à la ligne de crêtes des Pyrénées.

Sigean Port MahonSigean Port Mahon

C'est sur la place de l'église que l'on aperçoit sur les murs des plaques informatives sur le passé historique du village.

Sigean Port Mahon
Sigean Port MahonSigean Port MahonSigean Port Mahon

Et nous voici sorti du village à la poursuite de notre itinéraire jusqu'à trouver un coin propice pour se restaurer. Le soleil fait une timide apparition et la nourriture et le bon vin aidant, les visages blafards du matin font place à des joues rosées et des yeux pétillants. C'est le miracle de la randonnée !!!!

Sigean Port Mahon
Sigean Port MahonSigean Port MahonSigean Port Mahon

Et c'est le départ pour le dernier morceau de la rando sous la baguette de notre alsacien Claude, escorté de près par Alain le Petit qui le surveille du coin de l'oeil.

Sigean Port Mahon
Sigean Port MahonSigean Port Mahon

Et cette balade s'achève sur une belle photo de famille.

Sigean Port MahonSigean Port Mahon

Merci à Frère Jean pour son aide en botanique et à Daniel pour quelques photos très réussies.

Photos et rédaction de Jacques.

A bientôt.

Publié dans COMPTE RENDU BALADE

Commenter cet article

Dominique 08/12/2015 23:36

J'ai craint le pire en lisant les premières lignes d'une grand mélancolie : un spleen à faire pleurer! :-) mais tu as raison, il y a le miracle de la randonnée! Et les très belles photos qui transforment un ciel maussade en paysages très doux et poétiques.