Montplaisir Février 2017

Publié le par Les Godillots

Montplaisir Février 2017

12 Godillots au rendez-vous, par un temps venteux et froid mais ensoleillé, pour cette balade de 13,5 km mais qui s'annonce sportive et naturelle ( comme dirait Dominique ), à en croire le panneau de départ. On ne va pas rigoler ! 

Montplaisir Février 2017

En tout cas, nous sommes tous bien emmitouflés. On passe près des coupoles de l'observatoire astronomique amateur de Narbonne mais pas le temps de s'attarder, il fait trop froid !!!!!!!!

Montplaisir Février 2017Montplaisir Février 2017

On démarre en pente douce, histoire de réchauffer nos petits muscles endoloris.

Montplaisir Février 2017Montplaisir Février 2017

Voici un très joli poème, déniché au hasard des chemins et qui décrit admirablement l'atmosphère de cette journée de fin d'hiver :

Février

Voici que Février revient, plein de promesses,
Çà et là quelques fleurs s’ouvrent hâtivement ;
Il peut encor neiger, mais le grand froid régresse
Et l’on perçoit déjà des jours l’allongement.

Le printemps apparaît, le rude hiver s’achève ;
Par les champs, par les prés, dévalent les ruisseaux,
Le vieil arbre bourgeonne et se gorge de sève,
Bientôt, dans sa ramée, nicheront les moineaux.

Un soleil radieux inonde la colline,
Au jardin tout prend vie, tout cherche à émouvoir,
Et je sens, sous mes pas, tandis que je chemine,
La terre qui frémit et palpite d’espoir.

Isabelle Callis-Sabot.  Montpellier.

Montplaisir Février 2017
Montplaisir Février 2017Montplaisir Février 2017

La nature se pare déjà de couleurs printanières:

du jaune avec les ajoncs à petites fleurs 

des verts avec les chênes, les pins et les lichens 

des ocres avec les genévriers

et le bleu du ciel par-dessus tout.

Montplaisir Février 2017
Montplaisir Février 2017Montplaisir Février 2017
Montplaisir Février 2017

Voici le domaine de Jonquières, producteur de vins réputés du groupe VINADEIS, avec ses gîtes et chambres d'hôtes. Mais pas le temps de s'y attarder : nous pourrions succomber à la tentation d'une dégustation et il est trop tôt.

 

Montplaisir Février 2017Montplaisir Février 2017

Nous entamons la montée vers les crêtes sous la direction de nos 2 pisteurs "ibériques" Alain et Jean dont la réputation a dépassé les frontières de l'Occitanie.

Montplaisir Février 2017

Au sommet, nous laissons le chemin communal pour nous diriger vers la Combe d'Enfer. Au travers des arbustes, on aperçoit le domaine d'Aussières et les collines environnantes.

Montplaisir Février 2017Montplaisir Février 2017
Montplaisir Février 2017

Une petite halte pour reconstituer le troupeau.

Montplaisir Février 2017Montplaisir Février 2017

Au loin, les éoliennes de Bizanet.

Montplaisir Février 2017Montplaisir Février 2017

Tout en marchant, on repère des traces animales près d'une mare : des sangliers pour la photo de gauche mais peut-être un renard ou un blaireau pour les autres ???? ou tout simplement un chien ???. Difficile à dire ( avis aux connaisseurs éclairés ).

Montplaisir Février 2017
Montplaisir Février 2017Montplaisir Février 2017Montplaisir Février 2017

La balade se poursuit au milieu des chênes, des pins et des oliviers, entrecoupée de petites haltes. On aperçoit au loin, dans une trouée, la silhouette du Caroux.

Montplaisir Février 2017Montplaisir Février 2017
Montplaisir Février 2017

Nous sommes maintenant à découvert sur la piste.

Montplaisir Février 2017
Montplaisir Février 2017Montplaisir Février 2017

La Combe d'Enfer est en bas du chemin avec au-dessus le Roc de Fontfroide et le Roc des Naux.

Montplaisir Février 2017Montplaisir Février 2017

Nous arrivons au sommet et à la bifurcation avec le chemin du communal. Le paysage va totalement changer avec vue sur la Clape, les étangs et la mer.

Montplaisir Février 2017Montplaisir Février 2017Montplaisir Février 2017

Nous sommes plein vent mais au soleil, comme ce romarin bien fleuri.

Montplaisir Février 2017

Il est temps de chercher un endroit abrité : après maintes palabres, disputes et échauffourées, c'est Alain "le grand" qui a le dernier mot.

Montplaisir Février 2017Montplaisir Février 2017

Sur la photo de droite, ces 4 Godillots me rappellent les noms de quelques sommets vosgiens :

à gauche, Mireille dite le Petit Ballon ( 1272 m )

au fond, Anne-Marie dite le Hohneck ( 1363 m )

en bas à droite, Marie-Agnès dite la Planche des Belles filles ( 1148 m )

et pour dominer le tout, Alain dit le Grand Ballon ( 1424 m ).

Montplaisir Février 2017

Il faut noter toutefois que ces sommets n'atteignent que des hauteurs modestes, pour ne pas dire dérisoires, comparées à celles de nos sommets pyrénéens : Canigou ( 2784 m) et Carlit ( 2921 m ). 

Sur ces considérations géographiques incontestables et après un bon café ( éthiopien évidemment ), la balade reprend, en descente jusqu'à la fin.

Montplaisir Février 2017Montplaisir Février 2017Montplaisir Février 2017

Dans un vallon, de nombreux épicéas dont quelques uns n'ont pas l'air très en forme ( maladie ?).

Montplaisir Février 2017Montplaisir Février 2017

Une belle vue sur Port la Nautique et l'étang de Bages.

Montplaisir Février 2017Montplaisir Février 2017

Et à un détour du chemin, la silhouette du village de BAGES parfois surnommé avec raison le " Petit Mont St Michel ".

Il faut dire que les ressemblances sont assez frappantes, même s'il faut bien admettre que le véritable Mont St Michel est plus imposant, plus haut et plus célèbre ( pour faire plaisir aux Normands).

 

Montplaisir Février 2017Montplaisir Février 2017

Nous passons à proximité d'un petit bâtiment : l'ancien télégraphe de CHAPPE.

Vers 1790, une diligence pouvait porter un message de Paris à Strasbourg en 4 jours. En 1799, le même message mettra moins de ...2 heures ! Cette véritable révolution est due à une invention, le télégraphe optique de Claude CHAPPE mis au point en 1794. Il marque la naissance des télécommunications et constitue ainsi l'un des ancêtres d'Internet!

Le principe du télégraphe optique est simple. Il repose sur un mécanisme, visible de loin : montagne, colline, clocher d'église ...

Une tour Chappe était constituée : d'un signal (mât muni d'un régulateur pivotant et de 2 indicateurs articulés, visibles sur les photos ci-dessous ), d'une salle de travail à l'étage où le stationnaire observait les tours voisines et actionnait le système de manœuvre du signal et d'un local de repos en dessous. 2 stationnaires étaient affectés à une tour et se relayaient chaque jour à midi.

Chaque station est éloignée de quelques dizaines de km de sa voisine : ici, Narbonne et Perpignan. Elle est donc équipée de 2 lunettes afin de permettre la lecture et la vérification du code transmis.

Mais le système est un système optique; il ne peut fonctionner dans le brouillard, en cas de grosse pluie ou de neige et il s'arrête la nuit.

Son existence a été rendue possible grâce à l'opiniâtreté d'une famille et aux perfectionnements scientifiques et techniques du 18ème siècle. Sa mort sera due à d'autres perfectionnements scientifiques et techniques : l'électricité qui permettra l'invention du télégraphe à fil, puis celle du téléphone.

www.telegraphe-chappe.com/

https://fr.wikipedia.org/wiki/Télégraphe_Chappe

 
 
Montplaisir Février 2017Montplaisir Février 2017Montplaisir Février 2017

Et la rando se termine par un dernier passage près de l' Observatoire astronomique et sa sphère armillaire ( combinaison de cercles emboîtés, permettant de représenter certains mouvements des astres ) que nous aurons peut-être l'occasion de visiter lors d'une prochaine sortie.

Montplaisir Février 2017Montplaisir Février 2017

Balade très accessible et belle par la variété de ses paysages.

A bientôt sur les sentiers d'Occitanie.

 

Merci à JEAN pour ses conseils éclairés en botanique.

Jacques le Cathare

Publié dans COMPTE RENDU DE BALADE

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

MARTIN 16/02/2017 09:38

Un oubli involontaire de ma part : il existe un Mont St Michel anglais, à la pointe Sud de la Cornouaille anglaise, construit au 11e siècle par des moines de notre Mont St Michel Normand.

Pour ceux que cela intéresse, voir le site suivant : https://www.stmichaelsmount.co.uk/fr

Dominique 15/02/2017 17:37

Magnifique compte rendu, merci Jacques. Instructif (j'en apprends des choses sur le télégraphe, la géographie vosgienne, normande...), poétique et rigolo. Puis quel bel éloge à la différence :-)