Trausse Déc2017

Publié le par Les Godillots

La randonnée "accompagnée"

Trausse Déc2017

Nous ne sommes que 9 ce matin froid de Décembre mais en cette période d'avant Noël, nous allons avoir une "surprise" en chemin qui va nous réchauffer !!!!

Une balade dans le village pour trouver la bonne route de départ : la Pompe mais on n'est pas encore fatigués à cette heure là ou la Vieille : un brin désobligeant pour nos 3 Godillottes. Enfin, nous optons finalement pour la rue de l'Eglise.

Trausse Déc2017Trausse Déc2017
Trausse Déc2017

Dès la sortie du village, un troupeau de vaches nous accueille, assez fraîchement d'ailleurs, nous considérant comme des "estrangers" !

Trausse Déc2017Trausse Déc2017

On ne s'attarde guère et continuons dans la plaine : des vignes et des vignes et au loin, les Pyrénées enneigées. 

Trausse Déc2017

A gauche, le massif du Canigou.   A droite, le massif du Madres. Quel est le plus majestueux des 2 ?

Trausse Déc2017Trausse Déc2017

Au loin, un moulin à vent, notre 1ere étape.

Trausse Déc2017Trausse Déc2017

Le chemin monte doucement à travers vignobles, pinèdes et landes de chênes verts, chênes kermès parmi lesquels quelques maigres arbousiers.

Trausse Déc2017Trausse Déc2017
Trausse Déc2017

Chemin faisant( km 1,5), nous apercevons une forme noire qui vient à notre rencontre : nous l'accueillons avec d'amicales paroles et moultes caresses : après le boeuf, voici l'âne. Restera plus qu'à trouver les moutons !

Trausse Déc2017Trausse Déc2017
Trausse Déc2017

Celui-ci se met à nous suivre, trouvant sans doute notre compagnie fort agréable. Certaines l'ont affublé du prénom de M.....n, ce qui n'est pas du goût de tout le monde ni même de l'âne d'ailleurs. 

Trausse Déc2017

Nous n'en continuons pas moins notre route.

Frère Jean nous déniche une Filaire à feuilles étroites ( Phillyrea Angustifolia de la Famille des Oléacées ).

Trausse Déc2017Trausse Déc2017

Plus loin, des arbustes à fruits rouges apportent une touche de gaîté :

à gauche, le Fragon (Asparagacées)   

au centre le Cynorhodon (Rosacées)   

à droite la Salsepareille (Smilacacées) 

Trausse Déc2017Trausse Déc2017Trausse Déc2017

Nous approchons du moulin mais il faut longer une vigne à la terre un peu "collante".

" On dirait que ça vous gêne de marcher dans la boue", comme chantait M. Delpech.

Trausse Déc2017
Trausse Déc2017Trausse Déc2017
Trausse Déc2017

Enfin le fameux moulin et un chemin plus praticable (km 4). Les Godillottes en profitent pour s'alléger un peu et se refaire une beauté !

Trausse Déc2017Trausse Déc2017

Et pendant ce temps, à l'arrière du moulin, voilà réunis pour la postérité le Meunier Jean, son fils Joseph et l'âne, comme dans la fable de La Fontaine résumée ici.

Dans cette Fable, le Meunier et son fils croisent à plusieurs reprises sur la route qui les conduit à la ville pour vendre leur bête, différents individus qui à chaque fois remettent en cause leur manière de mener l'Âne.

Ils le portent d'abord suspendu, puis montent sur lui chacun à son tour, ensuite tous les deux pour finalement le laisser gambader tout seul, eux marchant derrière. A chaque rencontre, écoutant les railleries, ils changent de façon de faire mais cela n'empêche pas que l'on se moque d'eux chaque fois.

Morale de l'histoire :

Il faut parfois faire un choix dans la vie et ce choix sera forcément discuté par d'autres. Alors autant l'assumer, plutôt que de tenter de satisfaire toujours les autres, ce qui est impossible comme on le voit dans cette Fable.

Alors Jean et Jo, avez-vous enfin compris ? 

Trausse Déc2017

Sur ces bonnes paroles pleines de bon sens, il est temps de repartir, toujours avec notre âne qui suit le Meunier comme son ombre.

Trausse Déc2017Trausse Déc2017

Nous décidons de changer de chemin pour éviter la boue : tant pis pour Jappeloup. Direction Marassi.

Nos pisteurs ibériques Alain et Jean sont à l'oeuvre, aidés par l'âne.

 

Trausse Déc2017Trausse Déc2017

Nous surplombons le village de Félines Minervois.

Ici, des entrées de terriers, là une cabane troglodyte et plus loin, une capitelle : à chacun sa façon de construire sa maison !!!!

Trausse Déc2017
Trausse Déc2017Trausse Déc2017
Trausse Déc2017

Grâce à la perspicacité et au flair de nos pisteurs, nous retrouvons un chemin plus large et plus fréquenté.

Belle vue sur la plaine et les montagnes.

Trausse Déc2017Trausse Déc2017
Trausse Déc2017

Au loin, les anciennes carrières de marbre. Mais elles ne sont pas sur notre parcours.

Trausse Déc2017
Trausse Déc2017Trausse Déc2017

Nous passons à côté du hameau de Brama (km 6,5) et obliquons vers l'Ouest.

Si Jo est particulièrement fier de son âne, par contre le meunier Jean n'y prête guère attention.

Trausse Déc2017
Trausse Déc2017Trausse Déc2017

Au loin, la propriété au lieu-dit Fraïssé, non loin du fameux "Moulin de Biot" ( ancien moulin à vent ayant servi au travail du marbre, fin 19e siècle ).

Ce bloc calcaire est le Roc de Moussu (540m) qui domine Caunes-Minervois, gravi lors d'une précédente randonnée.

Trausse Déc2017Trausse Déc2017

Il est temps de faire une halte casse-croûte, toujours accompagnés de notre âne plus affamé que jamais mais qui fut nourri comme il se doit.

Trausse Déc2017

Et la balade reprend, en douceur.

Trausse Déc2017Trausse Déc2017

Ici, des cèdres. Là, des genévriers cade.

Trausse Déc2017Trausse Déc2017
Trausse Déc2017Trausse Déc2017

Changement de chemin : nous empruntons provisoirement une route goudronnée ( km 9,5). Toni essaie de déchiffrer l'inscription : " la maison du chasseur".

Et l'âne est toujours là, dirigeant même les opérations.

Trausse Déc2017Trausse Déc2017

Et près de Chamans, voilà les moutons : le tableau est au complet !

Trausse Déc2017Trausse Déc2017

Le village se rapproche et Christine commence à préparer l'âne à la douloureuse séparation.

Trausse Déc2017Trausse Déc2017

Avant le village, la chapelle St Roch datant du 12e siècle. Et l'âne qui pose une dernière fois.

Trausse Déc2017
Trausse Déc2017Trausse Déc2017

Nous ramenons l'âne qui, finalement, retrouvera son vrai maîtreTout est bien qui finit bien, un vrai conte de Noël. A une prochaine fois peut-être sur les chemins.

Nous retrouvons la Tour Trencavel et ses occupants : les choucas.

Trausse Déc2017
Trausse Déc2017Trausse Déc2017Trausse Déc2017

Une randonnée facile, à la portée de tous puisque même un âne l'a faite.

 

Merci à Jean pour son aide en botanique.

Merci à Jo et Jean pour leur participation à cette illustration de la fable.

Photos et commentaires de Jacques ou l'imparfait Cathare.

Publié dans COMPTE RENDU BALADE

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Jean MASSON 02/01/2018 12:48

Bravo Jacques, super comme d'habitude. Jean MASSON

Dominique 22/12/2017 10:16

Magnifique compte rendu et quel beau conte de Noël en effet. Waohhhh. Merci Jacques, presque parfait