RODOMOULS Septembre 2018

Publié le par Les Godillots

Nous étions 13 godillots ce matin-là mais n'y voyez aucune allusion à un évènement historique de quelque nature que ce soit, nous sommes revenus à 13 et en bonne santé.

Belle journée de fin d'été ( ou de début d'automne ) puisque soleil et température très agréable étaient au rendez-vous, au hameau de RODOMOULS, commune de PARDAILHAN.

 

RODOMOULS Septembre 2018

Après quelques péripéties, nous trouvons un lieu éloigné pour garer nos véhicules afin de ne pas " troubler la quiétude de certains habitants du coin pas très amicaux ".

RODOMOULS Septembre 2018

Nous retraversons le hameau pour chercher notre point de départ.

Et déjà un nom de rue qui réjouit certains Godillots, dissimulés derrière leurs lunettes noires ( tout le monde aura reconnu 2 producteurs de schnaps réputés du côté de Mulhouse ) .

RODOMOULS Septembre 2018RODOMOULS Septembre 2018
RODOMOULS Septembre 2018RODOMOULS Septembre 2018

Nous pénétrons dans le sous-bois et c'est parti.

RODOMOULS Septembre 2018RODOMOULS Septembre 2018

Un bel arbre attire mon attention, au creux d'un vallon : il semblerait que ce soit un érable : un Erable sycomore ou faux-platane Acer pseudoplatanus ( Famille des Acéracées ) ?

La ressemblance est frappante avec le platane commun ou platane à feuilles d'érable mais seuls les fruits pourraient les différencier et ils sont absents. Avis aux connaisseurs.

RODOMOULS Septembre 2018RODOMOULS Septembre 2018

Le chemin est surtout bordé de chênes parmi lesquels des Chênes pubescents ou chênes blancs ou chênes truffiers ( Famille des Fagacées ). 

RODOMOULS Septembre 2018
RODOMOULS Septembre 2018RODOMOULS Septembre 2018

Une petite halte, histoire de souffler un peu et de se désaltérer ( avec de l'eau de source évidemment).

RODOMOULS Septembre 2018RODOMOULS Septembre 2018

La montée se poursuit tranquillement et c'est Nicole qui a pris la direction des opérations, finie la rigolade !!!!!!.

Les châtaigniers font maintenant leur apparition, mêlés aux chênes et hêtres.

RODOMOULS Septembre 2018
RODOMOULS Septembre 2018RODOMOULS Septembre 2018

Nous voici au sommet ( km 2,5 ) et au croisement avec la piste du GR 77. Christine a retrouvé le sourire, on ne monte plus ! 

Sur un mamelon, des pylônes avec leurs antennes de télécommunications au lieu dit le Matas.

RODOMOULS Septembre 2018RODOMOULS Septembre 2018

Au loin, la silhouette du Caroux qui rappelle de "bons souvenirs " à notre Alsacienne.

Nous sommes sur la route forestière des Crêtes que nous allons suivre pendant 2 kms : les feuillus vont laisser la place majoritaire aux résineux.

RODOMOULS Septembre 2018RODOMOULS Septembre 2018

Les 1ers visibles en bordure de chemin sont des sapins dits pectinés ( ou sapins blancs ou des Vosges ) de la Famille des Pinacées.

RODOMOULS Septembre 2018
RODOMOULS Septembre 2018RODOMOULS Septembre 2018

Un peu plus loin, les arbres se sont écartés et nous permettent permet d'admirer de beaux paysages :

 - photo de gauche, les Monts du Somail au-dessus de St Pons

- photo au centre des Monts du Somail au-dessus de Prémian  ( avec la tâche claire de la trouée de Vézoles ) et

- photo de droite, le Massif de l'Espinouse avec le Caroux.

RODOMOULS Septembre 2018
RODOMOULS Septembre 2018RODOMOULS Septembre 2018RODOMOULS Septembre 2018

Le sapin dresse ses cônes femelles à la cime de l'arbre, ceux-ci se désagrègent lentement, laissant la tige centrale en forme de chandelle : Noël est proche, selon Christine. 

RODOMOULS Septembre 2018
RODOMOULS Septembre 2018RODOMOULS Septembre 2018

Plus loin, au milieu des sapins se dresse un cèdre de l'Atlas, bien isolé. 

RODOMOULS Septembre 2018RODOMOULS Septembre 2018

Nous voici au carrefour du km 4,5 : nous quittons le GR77, au pied de ce magnifique châtaignier. 

RODOMOULS Septembre 2018

La piste est large et le terrain bien dégagé : on en profite pour papoter et se raconter des histoires.

RODOMOULS Septembre 2018
RODOMOULS Septembre 2018RODOMOULS Septembre 2018

Giuseppe, notre Calabrais, a remarqué un fruitier : un pommier sauvage sans doute.

RODOMOULS Septembre 2018RODOMOULS Septembre 2018
RODOMOULS Septembre 2018

Nous approchons de midi, il est temps de trouver un coin propice au casse-croûte. Voilà un endroit déjà connu, au pied d'une citerne ( km 6 ).

Après avoir dégusté Corbières et Minervois, une larme de Schnaps pour accompagner le café ( français bien entendu ) et les petits gâteaux.

RODOMOULS Septembre 2018

Et c'est reparti, comme en 14 !!!  L'esprit vif et le pas alerte car le soleil est revenu.

RODOMOULS Septembre 2018RODOMOULS Septembre 2018

Nous atteignons le passage à sec sur le ruisseau des Bernots avec sa retenue d'eau ( km 8,5 ) : les visages sont particulièrement réjouis chez certaines, que je ne nommerai pas !!!!!!!!

RODOMOULS Septembre 2018RODOMOULS Septembre 2018
RODOMOULS Septembre 2018RODOMOULS Septembre 2018

A partir du km 9, la piste remonte mais en douceur jusqu'au croisement entre le GR 77, la route forestière des Crêtes et celle des Escampats ( en occitan : jetés, répandus ).

RODOMOULS Septembre 2018RODOMOULS Septembre 2018

Et nous retrouvons le village de Rodomouls, sous le regard incrédule mais bon enfant de certains "habitants" du lieu.

RODOMOULS Septembre 2018RODOMOULS Septembre 2018

Juste avant le retour à notre parking, le souvenir d'une précédente rando est l'occasion d'une photo de l'ami Claude, au même endroit :

à gauche en Décembre 2016 et à droite, aujourd'hui en Septembre 2018. C'est fou ce que l'on peut grandir et s'épanouir en 2 ans seulement !!!!!!!

Sans doute le bon air de la montagne et les bienfaits de la marche.

RODOMOULS Septembre 2018RODOMOULS Septembre 2018

Belle promenade de 13 kms environ et 350 m de dénivelé, de niveau facile. 

Jacques ou l'imparfait cathare.

PS : si vous relevez des erreurs, n'hésitez pas à les corriger

( avec modération évidemment ). 

Publié dans COMPTE RENDU BALADE

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Dominique 09/10/2018 16:15

Merci Jacques! J'adore ta pirouette finale!

RENAUD 09/10/2018 12:47

Belle balade arboricole pour des a(r)borigènes d'Aude et d'ailleurs...
Dommage que je fus consignée à la maison avec le peintre...
Bravo Jacques pour le texte et les photos