LABASTIDE ROUAIROUX- 2 juin 2013

Publié le par Les Godillots

8 H 30 Port de Ventenac Minervois: ciel noir, très noir en direction de Labastide... Prévisions météo ? Pluie le matin, soleil l'après-midi. C'est vague.. Ira? Ira pas?... IRA ! La randonnée initiale de 15 km a été finalement raccourcie à 12 km, ce qui décide Annie à participer. Aujourd'hui Alain et Mireille nous ont quittés pour leur pays des Vosges. Aussi nous aurons droit à deux sous-chefs, armés jusqu'aux dents de cartes et GPS pour accompagner seulement 7 valeureux godillots qui viennent de décider d'un commun accord d'affronter les conditions météo peu encourageantes alors que le soleil brille sur Narbonne. 

Au programme :

juin 2013-Labastide Rouairoux       

Au bout d'une heure et quart de route sinueuse nous atteignons Labastide. Stationnement puis enfilage des coupe-vent : mais que diable venons nous faire dans cette galère??

Après une petite hésitation de départ, nous trouvons la bonne rue qui va nous conduire derrière le cimetière. La tenue des godillots indique aisément la température ambiante ; Jean-Jacques, s'il avait su, n'aurait peut-être pas tenté le bermuda !!

 juin 2013-Labastide Rouairoux - 1

A nos pieds  la ville est plongée dans la brume et sur les hauteurs c'est plutôt bouché mais nous restons optimistes : ça va se lever !

juin 2013-Labastide Rouairoux - 3juin 2013-Labastide Rouairoux - 4

 

Fort heureusement , pour nous faire oublier la grisaille,  une luxuriante nature nous accompagne tout au long de ce périple. D'abord une allée d'ajoncs en veux tu en voilà...certains ont fini leur floraison d'où ces magnifiques gousses.

juin 2013-Labastide Rouairoux - 5juin 2013-Labastide Rouairoux - 6 

 

La chaleur nous gagne un peu et c'est  la pose "madeleine" où l'on commence à ôter la première couche ! En effet , circulant dans les sous bois  nous ne sentons plus le vent : nous sommes finalement contents d'être là !

juin 2013-Labastide Rouairoux - 7juin 2013-Labastide Rouairoux - 8

 

Les balises sont parfois bien cachées...heureusement Magenta nous dit : c'est par là !

 juin 2013-Labastide Rouairoux - 9

 

Des ancolies accompagnent un iris évadé d'un jardin. Un peu plus loin une forêt d'orchis mâles au feuillage tacheté qu'il ne faut pas confondre avec l'orchis tacheté plus petit.

juin 2013-Labastide Rouairoux - 10juin 2013-Labastide Rouairoux - 11

 

 

 

Le feuillage vert fluo des hêtres laisse passer un peu de lumière , ce qui donne au paysage un côté presque irréel

juin 2013-Labastide Rouairoux - 12 

Jacques, toujours galant avec ces dames, lance  : "Attention ! Tout le monde ne passera pas !"

juin 2013-Labastide Rouairoux - 13

Des "forget-me-not" spécialement pour Sheila:

juin 2013-Labastide Rouairoux - 14

Légende du myosotis :

" Un chevalier et sa dame se promenaient le long d'une rivière. Il se pencha pour lui cueillir une fleur, mais perdit l'équilibre à cause de son armure et tomba à l'eau. Alors qu'il se noyait, il lança la fleur vers sa dame en criant « Ne m'oubliez pas ! » Cette phrase pour désigner la fleur est d'ailleurs restée en allemand (das Vergissmeinnicht ), en anglais (forget-me-not), en espagnol (no-me-olvides), en italien (nontiscordardime)". source Wikipédia.

 

Et nous arrivons au hameau de....? Pour déchiffrer cette  pancarte artistique  cela demande un peu d'imagination

juin 2013-Labastide Rouairoux - 24juin 2013-Labastide Rouairoux - 16

 

Vous avez trouvé? c'est  B-A-P-E-C-H qu'il faut lire !

Un coup d'oeil vers l'horizon qui s'est un peu dégagé : profitons en pour le photographier.

Deux belles plantes de murailles. Les abondantes pluies de mai leur ont donné pas mal de vigueur. Ne dirait-on pas que cette petite  fougère, nommée la capilaire des murailles,  a été plantée par un jardinier?

juin 2013-Labastide Rouairoux - 19juin 2013-Labastide Rouairoux - 20

 

Nous admirons la belle restauration de vieilles maisons en pierre : nous avons cru reconnaître la maison de Blanche Neige mais manquaient les sept nains ! Une seule maison en contrebas avec un toit flambant neuf gâte l'ensemble: quel dommage!

juin 2013-Labastide Rouairoux - 21juin 2013-Labastide Rouairoux - 22

 

A la sortie du hameau, pour ne pas revenir sur nos pas, nous nous permettons une petit variante qui rallonge de quelques dizaines de mètres. Nous retrouvons sans problème le mythique GR7. Au passage une esquisse de ce que nous aurions pu admirer par temps clair.

juin 2013-Labastide Rouairoux - 27juin 2013-Labastide Rouairoux - 25

 

Des pensées multicolores ( viola tricolor ) tout au long du chemin : il y en tant et tant qu'on ne sait plus quel bouquet choisir.

 juin 2013-Labastide Rouairoux - 26juin 2013-Labastide Rouairoux - 28

 

Bientôt le dolmen de la Ganthe est en vue: vraisemblablement un monunent funéraire gaulois qui prouve l'existence de peuplement très ancien de cette vallée. 

 juin 2013-Labastide Rouairoux - 29

Chic c'est là qu'on mange !

Brrr.. Brrr..., nous sommes au point culminant : 817 m et un vent froid souffle fort. Pas question de manger sur les tables prévues à cet effet. Nous nous réfugions sur des grumes un peu à l'écart mais il nous faut renfiler polaires et Kway.

juin 2013-Labastide Rouairoux - 30juin 2013-Labastide Rouairoux - 32

 

Un petit coup de rosé, propose Jacques, pour réchauffer les coeurs... et le reste. C'est alors que chaque godillot mâle dévoile qu'il a apporté lui aussi une bouteille de vin !! Jean n'a pas encore déballé la sienne, ce qui en fait bien 5 pour... 9 présents . On aurait du  tirer à la courte paille au départ pour savoir lesquelles seraient bues ! Tant pis, certains ne pourrons pas alléger leur sac ... mais chut ...nous ne dirons pas combien : des fois qu'on mettrait l'alcotest obligatoire pour les randonneurs ! Nous mangeons rapidement car malgré les différents cépages nous sentons l'humidité qui nous gagne. On lève le camp pas de sieste pour aujourd'hui!

La mousse verte est bien présente , sur les troncs, sur les pierres...partout.

juin 2013-Labastide Rouairoux - 15juin 2013-Labastide Rouairoux - 33

 

Nous rencontrons un compagnon... rouge ( silène  dioica) et son cousin blanc : le silène enflé dont on comprend bien pourquoi le qualificatif : les calices sont prêts à éclater !

Silène dioica-juin 2013-Labastide Rouairoux juin 2013-Labastide Rouairoux - 23

 

Des ruisseaux , des flaques : c'est la fête à la....grenouille ? non à la....

juin 2013-Labastide Rouairoux - 36

 

LIMACE !

juin 2013-Labastide Rouairoux - 18

 

 

Jean a parfaitement reconnu l'ail des ours : Bravo ! Mais pour  cette  plante à clochettes, il faudra chercher sur internet! Heureusement  la fée Dominique veille et bien qu'absente à la randonnée, elle reconnait sans hésiter la consoude tubéreuse (Symphytum tuberosum).

juin 2013-Labastide Rouairoux - 43Consoude tubéreuse-juin 2012-Labastide Rouairoux

 

 

Nous saluons également deux "cousins" lamiers: à gauche la ballote ou marrube noire et à droite l'ortie jaune qui ne pique pas !

Balotte-juin 2013-Labastide Rouairouxjuin 2013-Labastide Rouairoux - 42

 

 

La descente continue tranquille...

juin 2013-Labastide Rouairoux - 46juin 2013-Labastide Rouairoux - 38

 

Point commun à ces trois spécimens de godillots : la barbe?  non ! Les lunettes?  non ! La casquette bien sur ! Et une de chaque couleur: la classe quoi !

Un panneau indique : Point de vue . Deux sentiers s'offrent à nous. Jacques part en éclaireur pour constater qu'il s'agit finalement d'une boucle. La vue sur Labastide est assez jolie . Sur la gauche on remarque les anciennes usines de textile desafectées.

juin 2013-Labastide Rouairoux - 49

 

Jolie haie fleurie en fin de parcours : il ne manque que la mariée !

juin 2013-Labastide Rouairoux - 50

 

Lorsque nous arrivons dans Labastide, le ciel s'est dégagé et nous aperçevons enfin le relief.

 

juin 2013-Labastide Rouairoux - 52juin 2013-Labastide Rouairoux - 53

Avez vous déjà rencontré un mur végétal..? En voilà un, surprenant avec ces barres métaliques : pour faire l'ascension peut-être??

Nous regagnons nos véhicules. Juste en face "la maison de l'ustensile", une ancienne droguerie quincaillerie que visitait Claude autrefois, ne vend plus un seul ustensile. 

 

juin 2013-Labastide Rouairoux - 54

Dans la rue principale se succèdent des boutiques fermées. La tristesse règne sur les façades des maisons inhabitées et parfois délabrées. Labastide Rouairoux, cette commune du Tarn de tradition textile est un exemple typique d'une belle bourgade jadis prospère où la fermeture des usines depuis 1970 a provoqué une très grave crise dans toute cette région où s'était développée essentiellement une mono-industrie textile destinée à la confection d'étoffe haut de gamme, de tissus d'ameublement et de fournitures militaires expédiés dans le monde entier. De 2000 ouvriers au XIXéme siècle (répartis sur 30 entreprises ), il  en reste à peine 50 de nos jours. Et les sources (voir lien ci-dessous)  ne sont peut-être plus à jour.

Un musée du textile très intéressant témoigne de l'activité drapière qui s'est developpée depuis le XVI ème siècle.  Il raconte les années glorieuses où les plus prestigieuses marques telles  Chanel ou Dior  faisaient fabriquer ici même leurs étoffes.

Musée du textile - 9Musée du textile - 13

 

Annie

Merci à Jacques pour la magnifique photo de limace.

Publié dans COMPTE RENDU BALADE

Commenter cet article

ANDRE Michel 25/06/2013 08:16


le "magnifique" mur végétal de Labastide Rouairoux est un petit caprice du maire 250 000 euros, une folie pour une commune déja bien endettée. Je pense que cet argent aurait pu etre utilisé de
façon plus utile