OPOUL-PERILLOS PYRENNES-ORIENTALES 30 OCTOBRE

Publié le par Les Godillots

   Petit clic sur chaque photo pour l'agrandir! 

 

      Rando : massif calcaire des Corbières, 15km, dénivelé : 500m.

 

 

oct11_opoul_carte.jpg

 

 

oct11_perillos

 

 

Au loin, l'Etang de Salses et la méditerranée, au milieu : la plaine très mouillée avec ces quelques carrés de vignes inondées (il a plu beaucoup les jours précédents). Un peu à droite, on devine le village d'Opoul.  Il fait une fin d'octobre MA-GNI-FI-QUE.

 

  A l'avant-plan quelque 14 alertes Godillot(e)s partent à l'assaut du Château d'Opoul-Périllos. 

"Opoul-Périllos est une vaste commune de 5053 hectares, située au nord-est du département (P-O), à la limite avec l'Aude. Sous sa forme actuelle, elle date du 1er janvier 1972 (fusion entre Opoul et Périllos, village où il ne restait que quatre habitants au recensement de 1968)." (Source : http://jeantosti.com/villages/opoul.htm )

 

oct11_perillos (1)

 

  Il n'en reste pas grand-chose de ce château. Il a dû être majestueux...Demeure royale au XIIIème siècle, perchée à 400m d'altitude.

 

"Le village d'Opoul est mentionné vers 1100 sous la forme Oped, puis Opidum en 1149. Ces graphies, plusieurs fois reprises, ne laissent aucun doute sur l'étymologie : on a affaire au latin oppidum, avec le sens de forteresse. Cette forteresse médiévale s'appelle le château de Salvaterra depuis le XIIIe siècle (= terre sauve, lieu d'asile, voir historique)." ( http://jeantosti.com/villages/opoul.htm ) Le village se situait au pied du château qui fut habité jusqu'au 17ème siècle.

 

A l'avant-plan le flamboiement de l'érable de Montpellier et qui nous éblouira tout au long de la journée, le soleil étant de la partie pour l'incendier de plus belle et l'opposer visuellement au décor calcaire. Du buis, roussi par des mois de sécheresse, et des troupeaux de romarin l'accompagneront pour nous dessiner un paysage magnifique, comme épuré. (bouhhh je deviengggg poèteeee)

 

oct11_perillos (3)

 

 oct11_perillos (22)

Enormément de cade aussi: Juniperus oxycedrus (Cadier), arbrisseau bien méditerranéen et dont on fait l’huile de Cade. La phytothérapie l'utilise comme antiseptique et parasiticide. On peut l'utiliser aussi contre la teigne chez les animaux (ça n'existe pas pour les humains? Invision-Board-France-171)

 

oct11_perillos (2) 

 

Nous batifolons parmi les ruines, philosophons sur  le temps qui passe et les latrines de l'époque! Jetait-on de l'huile ou de l'urine chaude sur les assaillants??!! LimerSesOngles

 

oct11_perillos (13)

 

Ce qu'il reste d'une tour de guet... Même si les ruines sont très poétiques, c'est dommage de voir se déliter ainsi tout un patrimoine...

Nous quittons le château pour du bâti plus modeste mais qui mérite bien la carte postale.

 

oct11_perillos (23)

 

Nous voici à Périllos!

 

 oct11_perillos (14)

 

Pourquoi Périllos? "On envisage généralement un lieu où pousse le perelloner, nom catalan du poirier sauvage ou du cornouiller. L'hypothèse d'un lieu pierreux ne peut cependant être totalement rejetée." ( http://jeantosti.com/villages/opoul.htm). Selon la même source, le village aurait appartenu à une famille de Perellos dès le XIIème siècle.

"Après un maximum de 85 habitants en 1861, le village tombe à 8 habitants en 1946. La dernière naissance a été enregistrée en 1916. Lors de son rattachement à Opoul (1972), le village était déjà désert."

 

Faut avouer qu'on se demande ce qui a bien pu attirer le monde en cet endroit pelé...

Il en attire encore, plus fêlé sans doute encore!

Certaines illuminés osent, à partir de cavités géologiques et d'une rivière souterraine étrange!,un rapprochement avec des lieux dits ésotériques comme Rennes le Château et son célèbre abbé Saunière, Bugarach aussi. Vous savez?, ce seul lieu qui nous sauvera de la fin du monde  en décembre 2012! Bonhomme sur la tete

 

Trouvez-y vite un p'tit lopin! Paraît que les prix flambent.

 

Pour délirer : http://www.societe-perillos.com/bugarachdossier.htm 

 

Petit tour : 

 

 oct11_perillos (15) Il y a visiblement une volonté de sauver ce qui peut être encore sauvé : les maisons trop ruinitiques sont barricadées, d'autres ont été restaurées ou en voie, ainsi que les ruelles, des parapets placés.  Le petit cimetière entièrement dégagé, permet le recueillement.

 

 oct11_perillos (16)

 

 

 

 

 

Il y a 10 ans, c'était un site complètement à l'abandon.

 

 

Le village est désert; j'veux dire qu'il n'est pas habité . Seuls des touristes (dont nous sommes!) arpentent les ruelles et s'arrêtent au cimetière!!

 

On devine que le village doit s'animer l'été. Il y a un petit café avec terrasse, en face d'une mignonne petite église romane, restaurée depuis longtemps déjà.

 

 oct11_perillos (6)

 

 

 

Bel hommage rendu aux âmes :

 

oct11_perillos (17)

 

 

 

oct11_perillos (18)

 

Petite pause-photo sur ce qui reste du château de périllos : le castell del Senyor, appartenant à cette noble famille de Perellos.

 

C'est le moment de se sustenter.

 

 

oct11_perillos (19)oct11_perillos (20) Annie a même trouvé de quoi manger quelques protéines gratuites!

Le terroir profite aux lombrics!

 

 

oct11_perillos (7)                  Mais pas que!

 

 

 

En quittant Périllos, un petit bébé couleuvre, déjà tout flagada par l'hibernation qui s'annonce, a croisé notre route.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

oct 11_perillos (10)

 

Beauté sauvage dans le chaos calcaire avec, au loin, le pan du mur restant du château de Périllos!

 

 

 

oct11_perillos (21) 

 

Superbe paysage où la minéralité se marie avec la dépression argileuse,  aménagée par l'homme.

La géologie de cet endroit est intéressante : le calcaire, fragile, est dissous par les eaux de pluie, ce qui crée des phénomènes karstiques, d'où grottes et avens.

 

Voili voilou, on découvre!

 

oct11_ perillos (11)

 

Petit quizz : quelle différence y a-t-il entre un aven et une grotte? Ah... 

 

La grotte possède une ouverture horizontale. Ici, c'est un aven, avec ouverture verticale. Il est situé sur le plan du parcours  ci-dessus à l'aide d'une petite étoile rouge.

 oct11_perillos (12)

 

Un peu plus loin, un gouffre de 50 mètres de profondeur.

 

oct11_perillos (32) 

 

oct11_perillos (33)Que les Godillot(e)s admirent depuis les hauteurs. On préfère tutoyer le ciel que l'enfer...

 

oct11_perillos (26)

 

Petit arrêt sur la férule commune, tout en graines : Ferule Communis, famille des apiacées et qui se reconnaît aisément à sa belle floraison en ombelles  jaunes flottant  au vent au-dessus de 2 à 3 mètres de haut! On la trouve dans la Clape aussi et elle est PROTEGEE, qu'on se le dise.

 

Jadis, on battait les enfants et les esclaves avec les tiges... C'est malheureusement de là que vient l'expression "sous la férule de".

   oct11_perillos (31)

 

 

 

 

 

Autre plante, encore en fleur, piquante à souhait, comme un chardon, mais que je ne suis pas parvenue à déterminer. Avis aux pros!

 

Quelques heures après la rédaction: EUREKA, merci à mon Papa! C'est la Carlina corymbosa (carline en corymbe), Astéracée :plante méditerranéenne affectionnant les sols secs. On la condond avec le chardon bien évidemment.

 

 

Pour clore cette belle journée :

 

 

oct11_perillos (30)

 

J'veux la même dans mon jardin!

 

oct11_perillos (35)

 

Vue sur l'Etang de Salses puis la mer.

 

oct11_perillos (36)Retour au parking, tous heureux d'avoir pris un bon bol d'air, engrangé de la lumière , de l'espace et de l'amitié. Ca tient chaud tout ça!

 

Au terme du parcours, au moment de quitter les lieux, une personne nous a dit que l'endroit était riche en fossiles marins.

 

Voilà une bonne excuse pour revenir un jour et  explorer le crétacé inférieur (100 millions d'années!). smiley7

 

 

Voir : http://www.personnel.lenoblejeanlouis.fr/corb.htm

 

Merci à Mireille et Alain.

Dominique

 


    

 

 Source inépuisable pour la région et Opoul-Périllos : http://www.cathares.org/opoul-intro.html

 

Publié dans COMPTE RENDU BALADE

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Les Godillots 02/11/2011 11:43



Merci Dominique SU-PER-BE !!! de quoi faire vêver ceux qui ne sont pas venus.


Alain