SUITE ET FIN, MERCREDI 17: CAP BEAR

Publié le par Les Godillots

  Malgré la grimpette de la veille, nous sommes tous au complet pour un tronçon du sentier du douanier depuis le Cap Béar jusqu'à l'anse de Paulilles, soit 6 km entre Port-Vendres et Banyuls.

Nous sommes même 20 ce jour-là, Marie nous ayant rejoints.

Clic sur chaque photo pour l'agrandir!

mai11 PO CapBear Paulilles (1)

Le phare Béar, de 24 m de haut a été érigé en 1904. Sa lumière est visible jusqu'à 50km!  Nous ne l'avons pas visité mais c'est paraît-il le grand luxe... marbre rose et carrelage d'opaline  en décorent l'intérieur.

CAP-BEAR

   Chemin périlleux quand même, du schiste et du gravillon partout et comme ça descend et que ça monte surtout... Attention et vigilance, les bâtons sont bien utiles! Y compris pour tchatcher!

  Heureusement, les photographes profitent largement du paysage panoramique.  eusa boohoo

     CAP-BEAR

mai11 PO CapBear Paulilles (8)

"Le sentier du cap Béar" est classé difficile. Waouhhhh, c'est qu'on se débrouille bien quand même.

Nous arrivons sur une petite plage (Plage valenti) et certains ont cru le travail terminé...ic45

mai11 PO CapBear Paulilles (6)

    Que nenni les zzzzzmis, tttssssttt, faut aller jusqu'à la prochaine, allez, allez, on remonte joyeusement... Puis on descend, zigzaguant selon le dessin de la côte.

mai11 PO CapBear Paulilles (4)     

On finit par arriver à la plage  Bernardi et nous décidons de pique-niquer dans une petite pinède rafraîchissante, surplombant la mer et la plage.

CAP-BEARCAP-BEAR

CAP-BEAR 

  En rang d'oignons, bien sages ou debout, voire : indisciplinés ou encore , comme Roger, complètement endormi!

  Ensuite, les plus valeureux s'en retourneront pour aller quérir les véhicules, les plus téméraires iront à l'eau...

mai11 PO CapBear Paulilles (10)CAP-BEAR

Aïl ouille les galets!  

Mais les plus nombreux seront les autres... vaillamment décidés à faire la sieste!

Vestige de la 2ème guerre : un long mur "anti-débarquement" construit par les Allemands  balafre le paysage... Autant fermer les yeux!

De retour à Port-Vendres vers 16h, le groupe décide d'aller visiter Collioure.

Moi, il me faut rentrer et comme d'hab, je me perds en voulant sortir de la ville... Je monte, je monte...

Je croise le "petit-train-touristique", me dis, tiens tiens, le panorama en vaut peut-être la peine, continue de monter, passe devant le Fort  Saint Elme puis le Fort Dugommier, franchis le Col et me retrouve sur "La route des vignes", côté collioure: MAGNIFIQUE!

mai11 PO route des vignes (2)

Voilà pourquoi j'aime me perdre!

Merci  pour cette merveilleuse échappée!

Dominique

Publié dans SÉJOURS

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article