Azillanet-Cesseras, décembre 2015

Publié le par Les Godillots

Azillanet-Cesseras, décembre 2015

Et voilà la der des der de 2015 : 13.4 km et 280 mètres de dénivelé. Autant dire avec  les doigts dans le nez et doigts de pieds en éventail. Prémices des vacances!

Le coeur y est donc même si le temps n'est pas très beau.

Et on verra très vite la couleur bleue l'emporter, du moins en matinée.
Et on verra très vite la couleur bleue l'emporter, du moins en matinée.

Et on verra très vite la couleur bleue l'emporter, du moins en matinée.

Nous partons donc depuis la coopérative d'Azillanet, petite bourgade héraultaise installée sur les contreforts du causse, à 96 mètres d'altitude.

Nous sommes en plein coeur du Minervois avec ses vignes,  ses oliveraies,  sa végétation méditerranéenne et ses murets en pierres sèches, fruit d'un long travail générationnel.

Jusqu'en 1960, Azillanet était  essentiellement voué à l'agriculture et à l'élevage. Aujourd'hui, la viticulture est devenue la monoculture...

Azillanet-Cesseras, décembre 2015
Azillanet-Cesseras, décembre 2015
Francine, toujours dans le temps de l'observation et de la contemplation, rassemble quelques plumes de faisan

Francine, toujours dans le temps de l'observation et de la contemplation, rassemble quelques plumes de faisan

L'officiant nous attend...et nous sommes déjà tout ouïe, ouailles ferventes!

L'officiant nous attend...et nous sommes déjà tout ouïe, ouailles ferventes!

Au milieu des vignes et dans un petit bois de chênes verts, un vestige des XI-XIIèmes siècles, classé monument historique depuis 1971 : la Chapelle Saint Salvy sur le territoire de Cesseras.

La chapelle fut détruite pendant les guerres de religion  (XVI-XVIIIèmes siècles) et son trésor transporté à l'église  Saint-Geniès de Cesseras.

Vue vers l'abside et le choeur avec une table d'autel particulier...

Vue vers l'abside et le choeur avec une table d'autel particulier...

L'officiant et l'enfant d'choeur nous présentent le bénitier... Bénitier?  Mystère, fruit d'une restauration loufoque?
L'officiant et l'enfant d'choeur nous présentent le bénitier... Bénitier?  Mystère, fruit d'une restauration loufoque?

L'officiant et l'enfant d'choeur nous présentent le bénitier... Bénitier? Mystère, fruit d'une restauration loufoque?

Un peu plus loin, c'est la Tour saint Salvy qui nous arrête :

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

http://chateau.over-blog.net/article-30372718.html

On sent une certaine détermination: on rentre ou quoi?

On sent une certaine détermination: on rentre ou quoi?

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Un escalier, un plafond et qui sont contemporains.

Tour de guet? Ou pigeonnier?

Car le rebord en pierre au niveau du toit semble bien représenter l'obstacle pour tout rat gourmand...

Car le rebord en pierre au niveau du toit semble bien représenter l'obstacle pour tout rat gourmand...

A quelques mètres de là, un ordre péremptoire... Quelle drôle d'idée...Voilà un injonction bien occidentale!

A quelques mètres de là, un ordre péremptoire... Quelle drôle d'idée...Voilà un injonction bien occidentale!

Je préfère ce beau petit bouquet de "glands au chocolat" qu'a réalisé Alain. Chêne vert ou Yeuse (Quercus ilex)

Je préfère ce beau petit bouquet de "glands au chocolat" qu'a réalisé Alain. Chêne vert ou Yeuse (Quercus ilex)

Nous atteignons  et traversons Cesseras, accompagnés d'un beau soleil.

Une petite Place bien sympa avec une Marianne Mère Noëlle. 

"Le Petit Causse"... Nous sommes bien sur les contreforts du Massif Central.

"Le Petit Causse"... Nous sommes bien sur les contreforts du Massif Central.

  Charmant village, anciennement fortifié de remparts avec un château dont il reste des vestiges, comme des tours dont celle-ci qui possède une couverture de tuiles vernissées.

 

 

Photo prise sur le net et qui montre l'emplacement des deux tours, donc du château, détruit lors de la Révolution.

Photo prise sur le net et qui montre l'emplacement des deux tours, donc du château, détruit lors de la Révolution.

Nous parcourons une rue particulièrement attachante, voire : insolite! Une espèce de vitrine pour un bric-à-brac que notre curiosité découvre avec plaisir.

Nous parcourons une rue particulièrement attachante, voire : insolite! Une espèce de vitrine pour un bric-à-brac que notre curiosité découvre avec plaisir.

"Tu vois: là, on mettait l'eau. Et le robinet , c'est pas pour boire hein..."  Un ancien pot à lavement émaillé. J'en ai vu à 10€ sur E-Bay!

"Tu vois: là, on mettait l'eau. Et le robinet , c'est pas pour boire hein..." Un ancien pot à lavement émaillé. J'en ai vu à 10€ sur E-Bay!

Antre d'un chaman? Un gîte en tout cas!
Antre d'un chaman? Un gîte en tout cas!

Antre d'un chaman? Un gîte en tout cas!

Un gardien derrière une fenêtre...Un guide fantastique sur un seuil...
Un gardien derrière une fenêtre...Un guide fantastique sur un seuil...

Un gardien derrière une fenêtre...Un guide fantastique sur un seuil...

Sur une façade, une collection minérale honorant Terre Mère.  Nous sommes bien dans une rue dédié au Dieu Pan!

Sur une façade, une collection minérale honorant Terre Mère. Nous sommes bien dans une rue dédié au Dieu Pan!

Nous quittons Cesseras et montons dans la garrigue. Voilà qui ressemble à une "calade" : rue, chemin pavés de pierres calcaires posées verticalement. "Calader" veut dire "paver", "empierrer". Un vieux savoir-faire qui tient la route si je puis dire!

Nous quittons Cesseras et montons dans la garrigue. Voilà qui ressemble à une "calade" : rue, chemin pavés de pierres calcaires posées verticalement. "Calader" veut dire "paver", "empierrer". Un vieux savoir-faire qui tient la route si je puis dire!

Vue sur Cesseras. le temps se couvre...

Vue sur Cesseras. le temps se couvre...

Quelques témoins d'une activité humaine, toujours liée à la pierre.

 et que la nature a adoptés...

Petite pause et petit grignotage. Le soleil est encore présent, profitons-en. Bras nus, dos mouillé par la transpiration. Pas mal pour une fin de décembre!

Petite pause et petit grignotage. Le soleil est encore présent, profitons-en. Bras nus, dos mouillé par la transpiration. Pas mal pour une fin de décembre!

Nous longeons le hameau de Montcélèbre. A part des étouneaux s'ébattant dans un champ, quelques équidés et un chien débonnaire venu nous saluer, le hameau n'a de célèbre que son Mont...(Cliquez sur chaque photo pour l'agrandir, au cas où!)Nous longeons le hameau de Montcélèbre. A part des étouneaux s'ébattant dans un champ, quelques équidés et un chien débonnaire venu nous saluer, le hameau n'a de célèbre que son Mont...(Cliquez sur chaque photo pour l'agrandir, au cas où!)

Nous longeons le hameau de Montcélèbre. A part des étouneaux s'ébattant dans un champ, quelques équidés et un chien débonnaire venu nous saluer, le hameau n'a de célèbre que son Mont...(Cliquez sur chaque photo pour l'agrandir, au cas où!)

Le plateau est plutôt mélancolique...

Le plateau est plutôt mélancolique...

Et sa croix érigée bien dérisoire face au canyon de la Cesse... L'éocène (âge  tertiaire) nous nargue! Tant de beautés pour ces animalcules qui invoquent les cieux à défaut d'être éternels...

Et sa croix érigée bien dérisoire face au canyon de la Cesse... L'éocène (âge tertiaire) nous nargue! Tant de beautés pour ces animalcules qui invoquent les cieux à défaut d'être éternels...

Trêve d'envolée lyrique: la faim se fait sentir.

Ca tombe bien: nos guides nous ont trouvé deux belles tables, comme neuves, dans un bosquet.

Un lieu historiquement très connu à Azillanet : "Font  Grande". Autrement dit Gande Source.

L'enceinte que l'on voit ci-dessous était le périmètre de protection du captage de l'eau, datant de 1923. L'eau souterraine captée était stockée dans des réservoirs avant de s'acheminer vers le village, l'alimentant en eau potable et ce, depuis toujours!

La distribution de cette eau cessa en 1965, mais il existe toujours la fontaine et deux lavoirs au village.

Enceinte de captage de la Font Grande dont l'eau provient des pertes du lit souterrain de la Cesse, au niveau de Fauzan. Phénomène karstique pour les amateurs de géologie!

Enceinte de captage de la Font Grande dont l'eau provient des pertes du lit souterrain de la Cesse, au niveau de Fauzan. Phénomène karstique pour les amateurs de géologie!

Voilà not' resto et comme d'hab, notre Jean est debout!

Voilà not' resto et comme d'hab, notre Jean est debout!

Quelques bonnes bouteilles circulent dont celle du "Petit Alain": un must de son païs!

Quelques bonnes bouteilles circulent dont celle du "Petit Alain": un must de son païs!

Et c'est au moment du dessert, partageant quelques petits carrés de chocolat que la saynète s'est écrite toute seule: "La mousse, la Gourde et le Vegan"(Les émoticônes sont, dans le texte qui suit, les indications de mise en scène)

Petit Alain : Ahhhh Bernadette, elle fait de la mousse au chocolat sans oeufs, avec des pois chiches.

Dominique: Des pois chiches? moi j'fais du couscous avec ça.

P.A : Je t'assure avec des pois chiches. Ca monte en neige comme le blanc d'oeuf.

D : Mais tu mets du chocolat?

Pierrette et Grand Alain en choeur : C'est une mousse au chocolat, on te dit! 

et patati et patata. 

La gourde dans l'histoire, c'est moi et comme j'ai bu le très bon vin du Petit Alain et que j'en boirais bien encore deux doigts, j'ose pas trop moufter. Mais les autres ne se privent pas de se bidonner.  

G.A : Comment qu'tu veux faire de la mousse au chocolat sans chocolat? 

D: M'enfin, des pois chiches qui moussent? Tu m'donnes encore un petit peu de ton bon vin Alain?

J'bois le p'tit nectar. Puis, on se prépare à reprendre la route. Anne-Marie s'approche en douce, chuchotant:

Anne-Marie : Tu sais Dominique, je dois te l'avouer, j'ai pas compris non plus la recette.

D: Ah bé, ça fait du bien d'être gourdes à deux!

Les fous-rires qui ont suivi et à chaque fois réalimentés pendant 1/4 heure, feront partie des annales des Godillots, comme ceux dans le Cantal 2012, au Puy Griou. Dommage, je suis la seule aujourd'hui  à prendre des photos et comme je pleure de rire...

Résultat des courses: Petit Alain a FI-NA-LE-MENT précisé que c'était l'eau de cuisson de pois chiches que l'on "battait en neige". Plus un petit coup de fil à Bernadette pour disposer d'une recette enfin convenable. OUF. 

En attendant de goûter la mousse-au-chocolat-à-la-neige-d'eau-de-pois-chiche-de-Bernadette, voici une recette glanée sur le net: 

 

Quelle découverte faite à Azillanet!

Nous redescendons vers Azillanet. A moins que Dieu n'apparaisse dans cette trouée du ciel pour y veiller, la météo se gâte!

Nous redescendons vers Azillanet. A moins que Dieu n'apparaisse dans cette trouée du ciel pour y veiller, la météo se gâte!

Une vieille vigne, un peu hirsute, comme le temps...

Une vieille vigne, un peu hirsute, comme le temps...

Décidément, cette balade se termine par de vieux trucs, parfois improbables.
Décidément, cette balade se termine par de vieux trucs, parfois improbables.

Décidément, cette balade se termine par de vieux trucs, parfois improbables.

Même ça...Nous avions beau aider Marie-Agnès, le message était définitivement illisible et nous en étions frustrés...

Même ça...Nous avions beau aider Marie-Agnès, le message était définitivement illisible et nous en étions frustrés...

Mais c'est peu compter sur les richesses d'internet!

Voilà le message : "Ceux qui sèment en pleurant, récoltent en chantant".

Nous avions bien déchiffré quelques mots mais on ne se doutait pas d'un tel message agricole. Voilà qui rappelle la polyculture pratiquée ici il y a 1/2 siècle.

Des processions jusqu'à cette "Croix de la pluie" étaient organisées jadis pour faire tomber la pluie!

Ben voilà, on sait tout et Marie-Agnès va s'en délecter.

 

Tout est bien qui finit bien! Nous, on a semé sur les chemins de 2015 plein de grains de rires et on a récolté de fameux fous-rires, parfois mémorables comme celui d'aujourd'hui qui clôt l'année.

A l'année prochaine, semant et récoltant la beauté, la joie et la santé, en marchant évidemment.

Dominique 

Publié dans COMPTE RENDU BALADE

Commenter cet article